Passi feat Akhenaton - Le monde est à moi

Passi feat Akhenaton - Le monde est à moi

Date de sortie de vidéo: 31.07.1998
Télécharger légalement
«Passi feat Akhenaton - Le monde est à moi»

Clip de Passi feat Akhenaton «Le monde est à moi».

Paroles de Passi feat Akhenaton - Le monde est à moi

Tu sais quoi Hussein ?
Putain c’est la merde dans l’quartier
T’as vu ça
T’as vu tout est peté, ils nous ont laissés qu’des MJCs ces grands fatigués
Sur la vie d’ma race, moi j’veux peser, j’veux des billets, on va avoir des Mercos
On f’ra des braquos, on en***** des ‘tasses
Vas-y, fais passer la sess pour qu’j’sois ‘chiré parce que franchement j’suis vénère
Vas-y tiens, tire toi mon frère

Couplet 1 — Passi
Vieux, t’as été parfait ou imparfait, à présent je fais
Je suis mineur, j’ai Montana, Noriega dans le cerveau
Un des jeunots, qui pour la maille, au vice est devenu pro
Trop de blèmes-pro dans mes propos, je me la joue escroc
Devant les flics je vais oser, à la Keyzer Söze
L’art du neiman fait que le sheitan plane avec moi en bécane
Tu nous testes, on te tanne, tu contestes, on te canne
Alarmé, tire l’alarme et si les flics sortent leurs armes
Comme à Parme, Palerme, le drame a son charme
Loi du plus ouf tu dis pas ouf, on s’en fout, on te fout
J’ai faim et comme dit Hamed « un pour tous, tous sur un ».
Elevé au rap, ragga, rate, au zetla, à la tape
Aux soirées cité, ciné, séries télé
Où les autres ont été pris, tu verras, je réussis
Je serai celui qui brille et claque en pleine pénurie
Je ris des tes faux pas, maintenant le monde est à moi

Refrain – Passi et Akhenaton
Trop de morts dans les quartiers, trop de cannés plantés
Dans les villes hantées, tentés par la fonce-dé, l’argent ancré
L’illicite incite, excite, plus rien ne suscite la réussite

Trop de morts dans les quartiers, trop de cannés plantés
Dans les villes hantées, tentés par la fonce-dé, l’argent ancré
L’illicite incite, excite, plus rien ne suscite la réussite

Couplet 2 – Akhenaton
Je veux rentrer dans les soirées, le schlass dans la poche pour charcler
Péter les pétasses à la pelle comme Eddie Barclay
Rap à fond dans ma caisse large, avec mes potes, capte un spot de hasch
Estouffer les pouffes que je kidnappe, blattes dans mon appart
Je rêve de sabrer le Moët, pète, chie le cul posé sur du marbre
Casino, black jack, sapes blindés au schnaps
Jouer fric caisse, s’il le faut même ma femme au craps
L’Italo-harissa encaisse les francs fissa
Fait passer Sosa pour un livreur d’Allo-Pizza
Sales faces de rascals comme équipe, clic clic
Tombe le Levis, si tu résistes tu repars en slip, fils
Me jette dans mon jet, Get 27 dans ma pogne, malpoli
Roter à table comme Al Capone, péter le ballon dirigeable
Nique la rhala, touche pas haza le monde est à moi

Refrain – Passi et Akhenaton
Trop de morts dans les quartiers, trop de cannés plantés
Dans les villes hantées, tentés par la fonce-dé, l’argent ancré
L’illicite incite, excite, plus rien ne suscite la réussite

Trop de morts dans les quartiers, trop de cannés plantés
Dans les villes hantées, tentés par la fonce-dé, l’argent ancré
L’illicite incite, excite, plus rien ne suscite la réussite

Couplet 3 — Passi
Marre de guetter, galérer, goûter aux gains veulent les gamins
De rien partir, grossir, devenir quelqu’un, le rêve ricain
Comme l’État, détourner, faire tourner un compte en Suisse
Défiler en boubou le 14 juillet sur les Champs-Elysées
Un chef afro, à fond le son de Koffi Olomidé
Dans un Jaguar immatriculé NP
Toque léopard, gri-gri scarifié aux joues
Je foutrais le Saka-Saka dans le petit Robert comme dans Julia
Passi aussi aime donner des banquets, banquer
Embarquer avec des bouquets des poupées dans mes barques et
Casquer mercos, gardes baraqués, clebs, pûtes privées
Sauver les miens des galères sur le pavé
Des G.A.V., des gens gavés, crevés d’entraver
Dans mon quartier je veux entendre Ave
Putain, rouler un pays à la Berlusconi, l’Italie
Lié a Forza Italia, sa mille-fa et le monde à soi

Refrain – Passi et Akhenaton
Trop de morts dans les quartiers, trop de cannés plantés
Dans les villes hantées, tentés par la fonce-dé, l’argent ancré
L’illicite incite, excite, plus rien ne suscite la réussite

Trop de morts dans les quartiers, trop de cannés plantés
Dans les villes hantées, tentés par la fonce-dé, l’argent ancré
L’illicite incite, excite, plus rien ne suscite la réussite

Trop de morts dans les quartiers, trop de cannés plantés
Dans les villes hantées, tentés par la fonce-dé, l’argent ancré
L’illicite incite, excite, plus rien ne suscite la réussite

Trop de morts dans les quartiers, trop de cannés plantés